La récompense des vaillants défricheurs du chantier de l'Etang de Landes...

C'est sous un ciel d'un bleu radieux que 16 personnes courageuses (dont 8 volontaires digitaliens) se sont retrouvés le dimanche matin du 16 octobre sur le parking de la Maison de la Réserve Naturelle de l'Etang de Landes.

888

Sous la conduite de Joëlle et Sébastien, 2 des agents de cette vaste Réserve Naturelle, nous découvrons la lande où notre belle équipe va modestement agir pour la sauvegarde de la biodiversité.

890Ils nous expliquent minutieusement ce que nous devons faire pour entretenir cette étendue de splendides bruyères et d'ajoncs (aussi piquants que des cactus) afin que les Busards Saint-Martin acceptent de venir s'y poser le soir pour y passer la nuit.

894Pour que les busards au repos puissent voir venir les éventuels prédateurs, notre mission consiste donc à couper les vigoureuses pousses de bouleaux et autres jeunes arbres qui pourraient leur en masquer l'arrivée et les mettre en danger.

896

Nous travaillons d'arrache-pied, toujours dans la bonne humeur, et les tas de branchages coupés prennent rapidement du volume. Les boissons et viennoiseries de la pause-café nous sont gracieusement offertes par la Réserve (que nous tenons à remercier ici). 

910

Tacitement, les uns choisissent d'affronter les perfides piquants des ajoncs en coupant les jeunes arbustes, tandis que les autres préfèrent arpenter la lande pour y rassembler les branchages.Tranquillement, chacun à son rythme !

911Le pique-nique "sorti du panier" favorise grandement la convivialité et les divers talents culinaires sont mis à l'honneur (citons notamment les gougères au fromage, le cake au chorizo et... la désormais célèbre boisson au miel que Gérard prépare - d'une année sur l'autre - spécialement pour ce "chantier nature").

913

L'aprés-midi est consacré à notre récompense : Joëlle et Sébastien, sachant que nous ne sommes pas en période de nidification, nous invite tous à entrer dans une zone habituellement interdite au public (Sébastien nous apprend à cette occasion que le promeneur qui s'avise de braver cet interdit risque une amende de 450 €).

918Comme nous sommes juste en face du Grand Affut et dans le champ des jumelles des promeneurs, Sébastien préfère que nous partions un peu plus loin, histoire de ne pas attirer le public (ce qui, du coup, renforce notre sentiment d'être de sacrés privilégiés).

929Dans cette zone (habituellement) humide, nous rencontrons nos collègues défricheurs de landes, à savoir un petit troupeau de brebis limousines. Elles ont bêêêllement sculpté la lande et nous devons modestement admettre que nous ne sommes que des amateurs.

941Nous nous asseyons ensuite parmi les bruyères et Joëlle nous explique que, lorsque le jour décline sur la lande, les mâles Busards arrivent les premiers. Ils survolent alors longuement la zone choisie par eux comme dortoir et s'assurent qu'il n'y a pas de danger. Ce n'est qu'à la nuit tombante que les femelles arriveront enfin.

942Nous avons toutes et tous vécu une journée passionnante et, sans nous imposer la moindre souffrance physique, avons utilement donné quelques heures de notre temps pour la préservation d'une espèce animale protégée. Ce n'est, certes, pas grand chose mais... c'est le geste qui compte !

926

 


L'incroyable ferme des Clautres

Après la matinée passée au "Délices des Abeilles" et un bon repas pris chez Gérard et Evelyne, nous filons à Bord-Saint-Georges pour découvrir la Ferme des Clautres de Jean-Baptiste et Guy de Saint-Vaury, fils et père.

647

Le fils est passionné par les oiseaux et fait partie de l'association Aviornis France International dont les milliers de membres défendent ensemble leur conception de l'élevage biologique et échangent des oiseaux, des bagues, une revue et des conseils.

527

Il nous explique comment il a, petit à petit, commencé à collectionner des oiseaux rares, des poules de collection, des grues, des canards, des oies, des pigeons, etc...

553

Le "etc..." prend avec lui toute sa saveur car, comme vous le verrez ci-après, Jean-Baptiste de Saint-Vaury entend bien agrandir sans cesse cette collection déjà honorablement extraordinaire.

552

Le père, quant à lui, s'occupe d'une exploitation agricole traditionnelle et voit avec fièreté, bonhommie et bienveillance la passion de son fils empiéter peu à peu sur les terres agricoles.

518

Après avoir ajouté des émeus, des cygnes (blancs, noirs, noirs et blancs) à sa collection, Jean-Baptiste de Saint-Vaury y ajoute alors des wapitis, des buflons d'asie, des alpagas du pérou et des moutons à 4 cornes.

636Pour faire bonne mesure, il ajoute un enclos avec des chèvres naines, un autre avec des vaches naines et un autre encore avec des chevaux nains.

630Il a également commencé à rassembler des vaches françaises et européennes  pour éviter de voir disparaitre des races dont l'élevage a été abandonné par les agriculteurs. Et sa collection de vaches est déjà assez conséquente !

572La ferme des Clautres nous a permis de voir, en un seul lieu, plus de 100 espèces différentes d'animaux. Ce jeune homme a choisit, à sa manière, de préserver un peu de la biodiversité animale... et il y a de quoi faire !

638La visite se fait habituellement en tracteur. Un heureux hasard a empêché l'engin de démarrer et nous a ainsi permis de voir les animaux de près.

655Puis, la batterie du tracteur étant rechargé, nous avons fini la visite par un décoiffant safari dans l'immense pâture des vaches de collec' !

675

Dernièrement, 2 couples d'oies sauvages sont venus prendre refuge à la ferme des Clautres : il faut dire que la vie n'y est pas mauvaise !

649

 

 

 

 

 

 

 

 

Gilles (texte et photos)

 

Posté par ladigitale23 à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Sortie observation des oiseaux à Saint-Fiel

"Reconnaître les oiseaux et leurs chants", le thème de la matinée assurée par Thérèse Norre (bénévole de la SEPOL), a réuni une douzaine de personnes dans la commune de Saint-Fiel. L'animatrice avait prévu plusieurs lieux d'observation : le bourg, un chemin près duquel coule la Naute et une zone humide.

01Les participants ont été surpris par la diversité des espèces rencontrées, beaucoup de migrateurs étant de retour, d'autres de passage. Citons notamment outre les deux espèces d'hirondelles ( de fenêtre et de cheminée ), le rouge-queue, la mésange charbonnière, la mésange bleue, la fauvette à tête noire, celle des jardins, le pinson, le loriot, le troglodyte... et moins connus le pouillot véloce, le tarier pâtre et le bruant jaune.

02

Et quel émerveillement pour ceux qui ont eu la chance d'observer dans la puissante lunette de Thérèse, un petit volatile ouvrant largement son bec pour exécuter un chant !

03

Jean-Pierre V. (texte et photos)

Posté par ladigitale23 à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Petit chantier écologique à l'étang de Landes

Le dimanche 5 octobre une bonne quinzaine de très courageux bénévoles, digitaliens et autres habitués, se sont retrouvés pour une journée consacrée à la gestion écologique d'un milieu naturel.

001

Sous la conduite de Joëlle et Sébastien, membres de l'équipe de la réserve, et malgré un temps un peu (trop) humide, ils se sont consacrés de leur mieux au débroussaillage d'une zone humide (elle aussi !) susceptible d'accueillir une espèce protègée d'escargots.

002

Après le déjeuner pris en commun à l'abri de la grange, suivie d'une promenade en quête.... d'escargots (évidemment !), ils ont pu profiter de la visite commentée des toutes nouvelles installations de la Maison de la Réserve.

003Pierre (texte et photos)

Posté par ladigitale23 à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les abeilles de Gérard

C’est par un bel après-midi de printemps que l’équipe, à majorité féminine, de nos adhérents qui s’étaient inscrits pour cette activité, avait répondu à l’appel de Gérard  Lesombre.

01 equipement

L’objectif de cette visite était d’inspecter les colonies pour se rendre compte de leur état général : état sanitaire, présence de nourriture suffisante, de couvain indiquant une reine en activité etc…

02 equipement

Pour commencer, il est nécessaire de s’équiper des protections indispensables, ce qui fut fait dans la bonne humeur générale !

03 raclage du plancher de la ruche

Puis, après un léger enfumage destiné à prévenir les occupantes de la première ruche, commencent les choses sérieuses. Gérard et Maurice, nos deux apiculteurs, ont l’habitude de travailler ensemble. Leurs gestes, coordonnés, sont mesurés, précis.

04 ouverture de ruche

Après la dépose du plancher pour nettoyage, ils descellent les cadres, les sortent un à un pour les examiner, nous commentent leur aspect, leurs contenus. Miel de réserve, pollen et nectar tout frais, couvain récent ou prêt à éclore, occupent plus ou moins les alvéoles.

05 decollage des cadres

Pour cette première ruche, la plus forte, tout va bien. On replace tout, on referme, on passe à la suivante. Sur les cinq composant le  rucher, l’une, certainement orpheline est sans doute condamnée. Pour  une autre un peu faible, on va placer un nourrisseur avec du sirop pour lui permettre de se relancer.

06 cadre avec ses habitantes

Mission accomplie, nous nous replions, laissant les  travailleuses infatigables  à leur labeur et encore sous la magie de cette visite, nous allons déguster les tartes que Michèle et Evelyne nous ont préparées. 

07 abeilles artistesQuelle belle « leçon de choses » nous ont donné nos deux apiculteurs !

08 cadre bien garni -nectar-pollen et une jeune abeille

 

Posté par ladigitale23 à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Dimanche 13 Octobre : La Digitale à l’Etang des Landes

Une quinzaine de courageux dont une bonne partie de « digitaliens » donnaient un coup de main à l’équipe de la Réserve pour un chantier « Nature » : débroussaillage de la rive du ruisseau de l’Ermite, mais aussi d’une prairie humide et ravalement de l’esthétique d’une haie vive entre fossé et route ont amplement fourni matière à occuper la journée.

1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un coin ensoleillé à l’abri du vent avait accueilli confortablement les pique-niqueurs pour la pause de midi. Et, en fin de journée, c’est au Grand Affut que se sont retrouvés les participants pour observer un important rassemblement d’oiseaux et de palmipèdes de « tous poils ! » 

2 

 

               

 

 

 

 

 

 

 

Un grand bol d’air et de nature que cette journée !

 

Posté par ladigitale23 à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,