L'EGLISE DE SAINT-VAURY

Le 24 mars 2018, la Digitale, avec le soutien de la Société des Sciences et de la mairie de Saint Vaury, dont le sujet était centré sur l'église de Saint-Vaury. Cet aprés-midi a réuni une centaine de personnes, qui bien sûr, n'étaient pas tous adhérents de La Digitale, dans la salle des fêtes de cette commune non loin de la D145 et de Guéret. 

St Vaury01

Qu' a donc cette église de si particulier pour que tant de personnes s' y intéressent ? C'est son clocher ! Et c'est la qu'intervient Nicolas Chevalier, architecte des bâtiments de France. Les ABF dépendent du ministère de la culture et ont dans leurs missions de service public l'entretien et la conservation des monuments.

St Vaury04

Oui, bon, mais le clocher ? Ah oui, donc ce clocher est en béton armé. Nicolas Chevalier a replacé le béton dans son histoire millénaire puisqu'il s'agit d'une variante améliorée de mortier (tout simplement). Le béton armé commence à être utilisé dans les années 1880, même si son invention se situe vers 1850.

St Vaury06

Au début, il a été utilisé pour les ponts et autres ouvrages industriels (dits ouvrages d'art). Mais Auguste Perret, architecte, est arrivé. Et cet Auguste Perret est très vite devenu un architecte de renommée mondiale, qui, en 1924, a reconstruit le clocher de Saint-Vaury détruit en 1921 par un incendie.

St Vaury05

Et ce clocher a conquis le titre de monument historique du XXème siècle malgré les débats qu'il a pu suscité. Beaucoup de question se posent et ont été posées à Nicolas Chevalier : le curé de Saint Vaury connaissait-il Auguste Perret et a-il  oeuvré pour lui ? Ce clocher était-il plus ou moins cher qu'un clocher plus traditionnel ? Tient-il la durée et est-il esthétique ?

St Vaury08

Bref le public était captivé et ne voyait pas le temps passer. Nous sommes aller ensuite visiter cette église qui peut s'enorgueillir d'un long passé millénaire ou presque (donc ce n'est pas la petite dernière invention qui va l'impressionner!).

St Vaury11

Géraldine Thévenot, conservatrice déléguée au mobilier et aux antiquités nous a fait découvrir des merveilles. Citons un vitrail représentant les désastres de la guerre de 14-18 et sans doute contemporain du clocher, un retable sculpté de toute beauté et des statues de bois de la fin du XVIème siècle.

St Vaury15

texte Josiane G. (photos Michel)

Posté par ladigitale23 à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


SAMEDI 24 MARS A 14 HEURES : CONFÉRENCE AUTOUR DE L’ETONNANTE EGLISE DE SAINT-VAURY

RDV à 14 HEURES à la salle des fêtes de Saint-Vaury !

L’église Saint-Julien-de-Brioude, à Saint-Vaury, fera l'objet d’une conférence et d’une visite commentée grâce à l’amabilité de Nicolas Chevalier (architecte des bâtiments de France à la Drac-Nouvelle-Aquitaine-UDAP23) et de Géraldine Thévenot (conservatrice déléguée aux Antiquités à la Conservation départementale du patrimoine-Conseil départemental).

Auguste Perret

Cette église (inscrite aux Monuments historiques par un arrêté d’octobre 2004) est sans doute du 9ème siècle. Des chutes répétées de blocs, suivi d'un écroulement et d'un incendie dû à la foudre, l'ont gravement atteinte. En 1923, l’entreprise architecturale des frères Perret reconstruit la voûte et le clocher en... béton armé. Auguste Perret est, à l'époque, un architecte très prisé qui a de nombreuses et importantes réalisations à son actif. Nicolas Chevalier les évoquera donc pour nous ce samedi 24 mars, à  partir de 14 H.

Place Auguste Perret au Havre

Géraldine Thévenot nous présentera ensuite le très intéressant mobilier de cette église. Puis, aprés les interventions de Nicolas Chevalier et de Géraldine Thévenot, cette dernière nous offrira une visite commentée de l'église...  La participation à cet aprés-midi sera entièrement gratuite, et ce pour tout le monde !

Inscriptions (fortement conseillées) et renseignements : Josiane GARNOTEL

tel : 05 55 89 67 29 ou josiane.garnotel@wanadoo.fr

Eglise de Saint-Vaury

 

ATELIER PHOTO A LA CELLE DUNOISE

Atelier photo

Michel M. (photo Michel M.)

Posté par ladigitale23 à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

LA CAUSERIE DE GERARD SUR LES 100 ANS DU CHEMIN DES DAMES...

Le 9 décembre, après un changement d'horaire de dernière minute, la "Causerie du centenaire du Chemin des Dames" parvient malgré celà à rassembler 19 digitaliens et une non adhérente (qui se montre passionnée par le sujet) dans la Maison des Associations de Guéret.

618

Les 2 adhérents qui ont préparé cette "causerie" (Romain, notre jeune professeur d'histoire et Gérard, qui a minutieusement collecté des informations et les a structuré pour nous en parler avec une grande clarté) prépare la projection, avec l'aide experte de Pierre.

620

Romain présente ensuite l'enjeu de cette bataille : il faut repousser "coûte que coûte" les allemands et obtenir la victoire décisive qui permettra de terminer la guerre par la défaite des "boches" ! Puis Romain fait l'éloge du fabuleux travail accompli par Gérard et lui cède la parole...

625

Gérard entre rapidement dans le vif du sujet et se révèle être un orateur passionnant qui rend vivant ce dont il nous parle. Il nous raconte ainsi comment l'état-major et les officiers français ont présenté la future bataille aux poilus : à les écouter, elle allait presque être une partie de plaisir !

629

Et surtout, la bataille du Chemin des Dames serait la dernière puisqu'elle terminerait la guerre par l'écrasement de notre ennemi ! Tout avait été calculé et pensé : la vitesse de progression des soldats ainsi que... l'heure de l'effondrement des lignes allemandes ! 

628

La réalité est tout autre et le général Nivelle, qui commande l'ensemble des armées françaises impliquées dans la bataille, expédie des dizaines et des dizaines de milliers de soldats vers les tranchées allemandes où ils se font massacrer inutilement, sans faire bouger les lignes du front.

627

Gérard, de sa voix chantante et douce, nous narre les horreurs de cette phase précise de la guerre de 14-18 et la colère naissante de la troupe. Il nous raconte ensuite comment, au cours de ses recherches sur le site, il découvre les ossements d'un des acteurs de cette bataille...

632

Et il nous annonce alors, ayant également découvert qu'un de ses ancètres avait participé à cette bataille, avoir imaginé (l'espace d'un instant) qu'il était peut-être en présence des restes de la dépouille de son aieul... mort pour la France.

635

La Digitale remercie chaleureusement Romain et Gérard pour le travail qu'ils ont fait ensemble et pour le temps qu'ils nous ont généreusement consacré. Ce samedi après-midi a aussi été l'occasion de découvrir un autre des talents du modeste Gérard, lequel en possède décidément beaucoup !

636

 Gilles (photos Hennie et Gilles)

Bel instant d'émotion pendant la conférence de Guy Avizou !

Suite à l'invitation de notre association, 26 personnes se sont rassemblées dans une des salles de la Maison des associations de Guéret pour écouter l'historien Guy Avizou. Ce dernier, reprenant la chronologie de la guerre, nous a d'abord parlé de la "drôle de guerre" de 1939 et de la "surprenante" défaite de 1940.

6084

Guy Avizou a ensuite évoqué la promulgation de l'état pétainiste et la résignation de la population creusoise, avant d'enchaîner sur la création du Service du Travail Obligatoire en 1943, lequel provoqua un afflux massif de jeunes creusois (qui ne voulaient pas aller travailler en Allemagne) vers les rangs de la Résistance.

6085Puis, l'évocation de la libération de la ville de Guéret, sa reprise par les SS de la division Das Reich et les représailles qui s'ensuivirent (perpétrées par la milice française) ont été l'occasion d'un grand moment d'émotion : la gorge nouée, plusieurs personnes présentes (jeunes filles à l'époque des faits) ont alors pris la parole pour dire ce qu'elles avaient vécues.

6083La Digitale remercie encore Guy Avizou de nous avoir aimablement fait partager son savoir et remercie également ces anonymes pour l'émouvante humanité de leurs témoignages.

Texte Gilles (photos Jean-Pierre V.)

Posté par ladigitale23 à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


"Comprendre les troubles du comportement"

La Maif (notre assureur) invite les adhérents de La Digitale à assister à une conférence-débat dont l'intitulé complet est "Enfants instables et opposants, comprendre les troubles du comportement et y remédier". Elle sera animée par Robert Voyazopoulos, psychologue à l'Education nationale et enseignant à l'école de psychologie de Paris.

Robert Voyazopoulos

Mercredi 15 mars à 18h30

Centre Culturel Yves Furet

La Souterraine

Gilles

Communication "Sur les traces de la maison de tolérance de Guéret"

Un après-midi (celui du 26 novembre 2016), nous partons à la découverte de zones d'ombre d'un Guéret aujourd'hui disparu...

50116L'objectif de la communication du 26 novembre était de revenir sur les enjeux soulevés par la présence d'une maison close au cœur d'une cité de province.

50105Au delà du mythe, il s'agissait de tracer quelques-uns des contours qui permettent de dessiner, en creux, les mœurs des Guérétois.

50108

Au fil des découvertes, nous apprenons que les déménagements successifs répondaient à une volonté de discrétion, sans jamais remettre en cause son fonctionnement.

50110Guéret est au coeur du « French system »,  c'est à dire que la maison devient un outil de protection sanitaire en pointe dans la lutte contre les maladies vénériennes.

50111Grâce au témoignage rare d'un client et aux fiches de la police des mœurs, le rideau derrière la porte de la rue des tanneries se soulève pour laisser apparaître la société qui la compose, des prostituées jusqu'à la maquerelle.

50114Petite maison close, elle connaît son apogée lors de la Première Guerre mondiale en lien avec une présence accrue de militaire. Elle reste modeste mais se positionne comme un lieu de la sociabilité de la ville.

50118Cette conférence est une première pierre lancé dans le jardin de l'Enfer qui reste à parcourir, notamment avec la maison de tolérance de la Courtine.

50107

Romain (photos Gilles)

Posté par ladigitale23 à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le samedi 26 novembre, Romain nous emmènera dans les "maisons closes" de Guéret !

Vous ne rêvez pas, vous avez bien lu : ce jour là, grâce à la conférence qu'il va donner, le professeur d'histoire Romain Petit nous racontera tout ce qu'il sait sur les anciens "lupanars" de Guéret ! En France, après les avoir d'abord interdits, c'est Louis IX qui en autorise l'existence. Il les obligent cependant à toujours garder leurs volets clos (d'où le nom) et à se signaler par une lanterne rouge... Et à Guéret aussi ?

Toulouse-Lautrec

L'âge d'or français des maisons closes a lieu dans les années 1930 : le "Guide rose" de 1936 recense 700 adresses en France... Dis, Romain, il y en avait combien à Guéret ? Le fisc de l'époque prélèvait jusqu'à 60% des bénéfices et les préfets accordaient des "certificats de tolérance" aux patronnes de ces maisons de... tolérance. Mais, bon sang Romain : elles étaient où celles de Guéret ?

Schürch-1

Ces florissants "commerces" reçurent également d'autres jolis noms tels que bobinards, bouics, foutoirs, maisons publiques, maisons de rendez-vous, de passe, de joie, de plaisir, d'abattage, sans oublier le poétique "bâteau de fleurs" des chinois et le moins élégant "pouf" (issu de l'argot allemand "puff"), gracieusement devenu "pouffiasse" en français. Et en patois marchois, ça dit quoi Romain ?

Aux belles poules

Alors, rendez-vous le samedi 26 novembre à 14H30, à la Maison des Associations de Braconne, à Guéret (c'est dans la côte qui se trouve juste au dessus du parking de Carrefour. C'est fléché).

Toulouse-Lautrec-2

La participation est de 2€ pour les adhérents et de 3€ pour les non adhérents.

Renseignements et inscriptions au 06 79 68 32 59.

Schürch-2

Gilles (tableaux de Toulouse-Lautrec et Schürch)

Posté par ladigitale23 à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

ITINÉRANCES ARTISTIQUES DU 23 JUILLET 2016

Quatre musées d'art du Limousin et du Berry proposent, ,jusqu'à mi-septembre, chacun une exposition-parcours "Itinérances artistiques , la Creuse : une Vallée Atelier" consacrée à un peintre de la fin du 19ème  siècle et du début du 20ème marqué par les paysages de cette région.

759

Alfred Smith (1854-1936) « Le triomphe de la nature » est à découvrir au Musée d'Art et d'Archéologie de Guéret.  Dix-huit membres de La Digitale ont apprécié la visite documentée, proposée par une conférencière compétente de ce Musée.

764Elle a parlé avec sensibilité des toiles de ce peintre bordelais né de parents anglais. Son œuvre est centrée sur les paysages qu'il peignait « sur le motif » à la manière des impressionnistes.

778Il a participé au groupe de peintres qui se réunissait à Crozant. Son approche picturale particulière lui a permis de rendre l'atmosphère de roches et de bruyère de cette région et de cette vallée chargée de moulins.

781Cette période a vu l'éclosion de nombreux courants picturaux, Alfred Smith se montre alors réactif et construit son œuvre à partir des nouvelles propositions artistiques.

775Son travail sur les couleurs tire parti des nuances particulières de la Vallée de la Creuse "d'avant le barrage" d'Éguzon.

787L'après-midi a permis la poursuite de cette captivante "tinérance" grâce à la visite commentée de l'exposition "Le Passeur d'Arts" consacré au peintre, dessinateur et céramiste Eugène Alluaud (1866-1947). Notre mentor était le commissaire de l'exposition et son approche savante du sujet était riche et envoutante. Eugène Alluaud est né en Haute-Vienne dans une famille de porcelainiers et mort à Crozant.

770

Son entregent et ses compétences artistiques multiples lui permirent d'attirer à Crozant nombre de marchands d'arts ainsi que des collectionneurs limougeauds, ce qui a beaucoup contribué à la visibilité ainsi qu' à la notoriété de ce groupe de peintres. Lui aussi se passionnait pour les paysages de la Vallée de la Creuse, aux couleurs changeantes selon les heures et les saisons.

771

Cette exposition-parcours propose deux autres volets, l'un à Limoges au Musée des Beaux-Arts, consacrée à Charles Bichet, l'autre au Musée-château d'Ars de La Châtre, consacrée à Allan Österlind.

772

Josiane G. (photos Gilles)

Posté par ladigitale23 à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Conférence du 17 avril sur le théâtre de Guéret

Nous étions 32 personnes (Digitaliens et non Digitaliens) venus découvrir un édifice guérétois méconnu de nombreux creusois : le théâtre à l'italienne de Guéret. Séverine Pateyron, jeune Présidente de l'Association "Masquarades", oeuvre pour sa sauvegarde, sa restauration et son exploitation. C'est à elle que nous avions confié l'animation de notre conférence.

427Un diaporama musical, confectionné par nos amis Hennie et Gilles à partir des  photos de Michel M. et des leurs, a permis d'effectuer une visite virtuelle de ce "bâtiment ayant une histoire, une architecture et une âme dévouées à la culture" (la définition est de Mascarades). Séverine nous  raconte ensuite l'histoire de sa construction, à partir de 1837 (d'après les plans de Vincent Boulle, architecte à Limoges), celle de sa transformation en salle de cinéma en 1932, puis la fin de son activité en 1983.

425

Mme Pateyron décrit les caractéristiques des théâtres à l'italienne et présente,  à partir de photos, celles que l'on retrouve dans le théâtre de Guéret : salle en forme de fer à cheval, cadre de scène et lambrequin, décoration des loges d'avant scène,  colonne cannelées avec chapiteaux corinthiens, poulailler, etc... Elle explique  les buts poursuivis par son association et répond aux nombreuses questions des participants.

424Deux heures  se sont écoulées  et Noëlle libère Séverine  en la remerciant et en soulignant que la meilleure façon de soutenir cette belle cause  (la renaissance du théâtre)  est de rejoindre "Masquarades" car c'est grâce au soutien  de très nombreux adhérents que l'on pourra dire "que le spectacle (re)commence !".

P1130423

Noëlle (photos Gilles)

Posté par ladigitale23 à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,