Recette digitalienne pour bien réussir sa journée du 25 novembre...

001

Comment transformer un samedi plutôt morose de fin novembre (seulement ponctué par la finale de la coupe Davis) en un samedi totalement enthousiasmant ?

002

Pour commencer, il vous faut réunir plusieurs conditions : d'abord se retrouver à 25 digitaliens, dans le nord de la Creuse, devant un pommier centenaire...

004

 Il vous faut également un jardin qui, de préférence, devra être humide et, si possible, avoir un temps plutôt froid pour la saison...

005

Le matin, ces 25 passionnés se sont retrouvés à Doulon (un village de 10 habitants) devant un pommier qui intimidait beaucoup ses propriétaires et n'en faisait qu'à sa tête.

003

Serge Lacote, digitalien et paysagiste très patient, a transformé "l'ancêtre" en un bel arbre prêt à affronter de nombreux nouveaux printemps. Ce fut donc un fort intéressant exemple de mise en oeuvre de la taille douce.

006

 La matinée s'est terminée par une gentille promenade dans un trés beau chemin creux des environs.

009

Pour poursuivre la confection de votre recette digitalienne, vous ferez ensuite un pique-nique gargantuesque, au coin du feu, dans une maison vraiment petite pour 25 adultes (et 1 bébé)...

010

La Digitale est vraiment une belle association ! Merçi à tous ceux qui, ce jour là, ont (d'un seul coup) triplé la population de Doulon !

2017-11-25 12

L'après-midi, vous continuez cette journée magique avec une passionnante rencontre de Jean-Philippe Benoist, un historien carrément lumineux (par ailleurs membre de la Société des Sciences de la Creuse), qui habite à Malval.

017

Son érudition, enrichie de nombreuses anecdotes, a permis à l'impressionnante assemblée de (désormais) 29 digitaliens d'approcher l'histoire tumultueuse du chateau de Maval.

020

Ce château est situé sur un gué de la petite Creuse et son seigneur avait, outre cette place-forte stratégique, des possessions qui s'étendaient sur un tiers du département.

022

Nous nous sommes ensuite séparés devant les épis de faîtage et le vieil arbre "Sully" de Mortroux... fourbus mais heureux !

025

Et en plus, la France a gagnée la Coupe Davis 2017 !

011

Jean-Pierre A. (photos de Sylvie, Madeleine et Geneviève)

Cliquez-ici pour voir la totalité des superbes photos de Sylvie, Madeleine et Geneviève 

007


CONFÉRENCE-CAUSERIE AUTOUR DU CENTENAIRE DU "CHEMIN DES DAMES"

001

L'association LA DIGITALE vous invite le

SAMEDI 9 DECEMBRE 2017  à 17H00

à assister à une

"Conférence-causerie"

dont le thème est 

"LE CHEMIN DES DAMES CENT ANS APRES" 

000

Le digitalien Romain PETIT (professeur d'histoire) et le digitalien Gérard LESOMBRE (creusois passionné par le sujet) se proposent de vous faire découvrir (dans ses aspects les moins connus) cette période précise de la 1ère guerre mondiale et de vous faire partager leurs recherches personnelles concernant cet épisode tragique. Et, grâce à eux, vous vivrez également (avec presque la même peur aux tripes) le parcours d’un soldat creusois à partir du 12 avril 1917 !            

002

Rendez-Vous donc à la Maison des Associations de Braconne, à Guéret – salle n° 2

à (rappelons-le) 17H00

003

Participation...  non adhérents : 2 € - adhérents : 1€

Renseignements : Gérard LESOMBRE - tél. 05 55 82 16 26 ou g.lesombre23@orange.fr

005

 

Posté par ladigitale23 à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Samedi 25 novembre... 1) demonstration de taille de vieux fruitiers... 2) decouverte du tres riche patrimoine de Malval !

La matinée se déroulera à Doulon (micro-village de la commune de Moutier-Malcard) chez les digitaliens Dominique et Jean-Pierre Adhenet (qui nous attendrons chez eux pour 10H00). Là, Serge Lacote (robuste paysagiste et digitalien fidèle) nous fera une démonstration de taille et de rajeunissement sur les vieux fruitiers de Dominique et Jean-Pierre
(en cas de besoin : SOS digitaliens égarés au 06 45 13 30 33)

000

Le midi, nous partagerons ensemble nos "pique-niques", confortablement assis au coin du feu, dans la salle de séjour des Adhenet.

004

L'après-midi, Jean-Philippe Benoist (grand spécialiste du Bas-Berry et membre de la Société des Sciences de la Creuse) nous attendra à 14H30 à l'église de Malval. Il y démarrera alors une visite "sur mesure" de cette commune (laquelle est la plus petite de la Creuse). Il nous éclairera également avec passion sur son très riche (et très sanglant) passé et nous fera découvrir un patrimoine pas forcément connu (voire secret)... Une visite guidée exceptionnelle à ne pas rater !

001

Participation : 2 €  (pour les adhérents 1 €)
Renseignements et inscription (fortement conseillée SVP) au 05 55 41 14 16 ou jp.adhenet@orange.fr

002

Oradour-sur Glane : les enjeux de la mémoire !

Le samedi 28 octobre, de fidèles et courageux digitaliens se sont retrouvés plongés au coeur de la brume de la Glane au Centre de la Mémoire d'Oradour (CMO). La thématique de cette journée était axée sur la difficile question de la mémoire.

000

Le début de la visite a permis de jeter un regard sur la géographie du village martyr originel, sur celle du bourg nouveau et sur l'implantation du CMO dans la campagne limousine.

001

La première étape  est une découverte des ruines du village martyr qui permet de revenir sur les enjeux du massacre de sa population le 10 juin 1944. Le décor invite à réfléchir sur les étapes et le processus de mise à mort, ainsi qu'a mettre en perspective ce crime dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale.

002

Il était important aussi de souligner les spécificités de ce bourg limousin avant le 10 juin, ainsi que l'importance et les difficultés de conservation d'un village qui est devenu l'un des plus importants sites de mémoire de la région avec ses 300.000 visiteurs.

003

Deux émouvants moments se succèdent alors : la découverte de l'église (principale lieu de massacre des femmes et des enfants) et celle du chêne de la liberté (toujours vivant devant le lieu du supplice). Une longue marche a ensuite mené les digitaliens à l'intérieur du cimetière et du mémorial de l'Etat.

004

La deuxième partie de la visite avait pour objectif de revenir sur le douloureux travail de mémoire, avec l'opposition des acteurs et des gardiens du souvenir du site historique. Le contexte de la Guerre froide, de la reconstruction (et surtout le procès de Bordeaux) ont suscité pendant des années une rupture entre l'Etat et l'association des familles des martyrs. 

005

Après un déjeuner tiré du panier, réchauffés par le retour d'un heureux soleil, les participants se sont retrouvés au coeur du second bourg pour partager un café et se plonger dans ce curieux modèle de "ville nouvelle". L'après midi a alors permis de revenir sur la volonté de construire un nouveau bourg ayant les caractéristiques d'un village pensé comme un lieu de pèlerinage.

006

Chacun a pu apprécier les choix architecturaux en lien avec la politique étatique de reconstruction des année 1950. Notre regard a été particulièrement attiré par la monumentale église (en cours de restauration), véritable vigie entre le nouveau et l'ancien bourg.

008

Ce second village se distingue par la volonté de sobriété et les stygmates douloureux du travail du deuil qui marquent les choix en matière de décoration des façades ou des plantations. 

009

Le but de la journée était atteint : il a permis à chacun de réfléchir à la question délicate de la transmission de la mémoire et sur ses acteurs. Il a également amené les digitaliens présents à se poser la question de l'importance patrimoniale et historique de ce site pour notre région.

007

Romain (photos Gilles)

Bonus de visite aimablement suggéré par Jean-Pierre : le pont colombier bonus

Posté par ladigitale23 à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,