001Décidément la Creuse est pleine de gens passionnants et passionnés. Et les 18 personnes qui se sont retrouvées l'après midi du samedi 13 mai ne  démentiront pas ce constat...

002

A 14 h 30, nous commençons d'abord par la découverte de la poterie familiale Dequeker, au lieu dit "Les Pierres", à St-Georges-la- Pouge.

003

Chez les Dequeker, toute la famille (ou presque) fait de la poterie et l'un des 6 enfants nous explique l'origine de la poterie, son évolution à travers les siècles et le monde, ainsi que les raisons qui ont conduit ses parents à s'installer en Creuse pour y exercer ce métier.

004

Il nous décrit  ensuite les propriétés de la terre utilisée pour la création de leurs poteries avant de nous faire une démonstration sur le tour. Son geste est sûr, délicat et nécessite, nous dit-il, plusieurs années de pratique.

005

Les autres aspects  techniques de la fabrication nous sont ensuite expliqués : le séchage (partie délicate et essentielle), la 1ère cuisson, l'émaillage (obtenu après un long travail de tests) et enfin la seconde cuisson, au terme de laquelle on retrouve les belles nuances de bleu caractéristiques de leur production.

006

Les poteries de la famille Dequeker, on l'a bien compris à travers les propos du  fils (mais aussi de ceux du père), traduisent avant tout une philosophie de vie dans l'exercice d'un métier. La visite se termine par la boutique où  plusieurs participants s'achètent une belle céramique.

007

Aux alentours de 17 h,  nous partons pour Goumeneix, à Vigeville, où Françoise Desmoulin, paysanne-herboriste, nous accueille avec une tisane de verveine accompagnée d'une brioche.

008

Puis elle nous conduit dans ses plantations où elle nous parle des plantes et des herbes (l'origan, le romarin, la sauge, la reine des prés, et bien d'autres...) et de leurs multiples vertus (diminuant le stress, favorisant le sommeil, atténuant les rhumatismes, etc...).

009

Certaines de ces plantes sont soigneusement cueillies en pleine nature, d'autres sont cultivées de façon naturelle, dans son propre terrain, à côté de celui de son âne et de son alpaga.

010

Une averse soudaine nous conduit à nous réfugier dans sa serre où Françoise continue de nous fournir des explications sur son circuit professionnel, sa formation et la commercialisation de ses produits. La visite se termine devant le séchoir, dernière étape avant la mise en sachets de ses tisanes.

011

Noëlle (photos Gilles)