Le 10 décembre 2016, 25 personnes ont assisté à une visite particulièrement détaillée de la Cité, visite qui s'est étalée sur tout un après-midi.

013Premier coup de cœur pour l'étage qui illustre de bien belle façon la présence de cet art millénaire qu'est la tapisserie dans toutes les civilisations. Et ceci avec des pièces très rares présentées dans une muséographie résolument moderne .

023En ce qui concerne notre région, le guide a précisé qu'il conviendrait de parler de tapisseries de Haute Marche, Felletin et Bellegarde étant également concernées.

014

Quant aux origines de l'implantation,le plus souvent soumises à controverse, tout au long de la visite, il s'est attaché à établir le parallèle qui existait entre les tissages pratiqués dans les Flandres et à Aubusson à  la fin du Moyen Age.

011Une foule d'informations ont ensuite été données sur les différentes étapes et les techniques qui aboutissent à la création d'une tapisserie.

022L'histoire se caractérise depuis le XVème siècle par l'alternance de périodes fastes et de moments de déclin, le plus souvent liés à des événements nationaux. Dans un décor théâtral, la « Nef des tentures » est l'illustration chronologique des différents modes d'expression qui ont marqué les siècles.

004Pour ne citer que quelques exemples, nous notons les « Millefleurs » (XVème), les verdures à feuilles de choux (XVIème), les grandes tentures ( XVIIème), les tapisseries fines pour un commerce international (XVIIIème), l'essor du point noué (XIXème).

015Deux grands événements ont jalonné l'histoire de la tapisserie à Aubusson. C'est tout d'abord la décision de Colbert de faire porter la mention « manufacture royale » aux ateliers marchois  (1665)...

018C'est ensuite la création de l'ENAD ( Ecole Nationale des Arts Décoratifs) en 1884 qui va marquer tout le XXème siècle. Un savoir-faire et des réalisations sous la houlette de Marius Martin puis d'Elie Maingonnat  qui vont séduire et attirer Jean Lurçat dès les années 1940.

021Avec des créations monumentales novatrices et l'utilisation de couleurs vives, Lurçat se révèle le grand acteur du renouveau. C'est alors une pléiade de peintres-cartonniers  qui s'attachent à Aubusson : Marc Saint-Saens, Lucien Coutaud,  Mario Prassinos, Dom Robert …pour ne citer qu'eux.

008On retrouve également au bas de tapisseries la signature des grands artistes de l'époque parmi lesquels Braque, Picasso, Calder, Cocteau... Un âge d'or !

017Malheureusement les manufactures ont aujourd'hui fermé. Des ateliers se limitent à des productions réduites ou  à des restaurations. Mais la reconnaissance par l'UNESCO en 2009 est en passe de donner un nouveau souffle.

019

C'est la formation des lissiers relancée, mais aussi des appels à création qui reçoivent un écho favorable du monde entier. Ainsi s'est achevé cet après-midi passionnant sur une note d'optimisme.

010

Jean-Pierre V. (photos Pierre et Jean-Pierre V.)