Le samedi 28 novembre à 14h30, une vingtaine de digitaliens se retrouvent devant le futuriste Mupop de Montluçon (le musée municipal de la Musique Populaire). Tout le monde s'y engouffre vite afin d'échapper au petit vent froid qui souffle.

1A

La première salle est consacrée aux antiques disques, qu'ils soient 78 tours en cire, 45 tours, vieux tubes des années 1950 à 1970 ou encore modernes compacts disques.

1BNous arrivons ensuite à l'atelier des percussions où des enfants de Montluçon prennent une leçon et où le professeur nous prie gentiment de faire silence, ce qui nous semble presque être un comble dans un musée consacré à la musique !

1C

La salle suivante est immense. C'est celle qui sert aux expositions ponctuelles et, actuellement, elle est consacrée à tout ce qui concerne le chanteur Polnareff. Etrangement, l'expo contient quelques pièces qui concernent d'autres chanteurs (?).

1EBien, trêve de plaisanterie ! L'heure est venue de vous dire la vérité : après avoir roulé 1 heure et mis 3€ dans le parkmètre, nous avons trouvé porte close pour raison... "exceptionnelle" !

1FComme un seul homme, nous sommes allés demander des explications à l'Office de Tourisme. La malheureuse hôtesse se confond en excuses et nous propose de faire le circuit du coeur médiéval de Montluçon...

2A

Pour ne pas être venus pour rien, nous entamons cette balade. Le vent froid qui balaye les rues moyenâgeuses tente malhabilement de nous remonter le moral.

2B

A l'angle de la Rue Grande, nous découvrons la statue de Sainte-Anne. Une procession en son honneur a lieu chaque 26 juillet. Malheureusement, nous sommes le 28 novembre.

2C

Dans la rue des serruriers, les maisons datent du 15ème siècle. Les rez-de-chaussées sont en pierre et les étages sont à ossatures bois et torchis (les bois sont d'origines et ont donc environ 600 ans).

2D

La rue de la Porte-Bretonnie menait à une des 4 portes des fortifications qui entouraient la ville et étaient parsemées de 40 tours. Les anglais s'étaient installés dans ce quartier (ils en seront délogés en 1188, par les troupes du roi Philippe Auguste).

2E

Nos pas nous mènent ensuite sur une place que domine le château des ducs de Bourbon et son imposant donjon carré. Construit au 13ème siècle sur une esplanade qui domine tout Montluçon, il est reconstruit au 15ème.

2FNous poursuivons courageusement et découvrons la place Saint-Pierre où se trouvent plusieurs étonnantes maisons et une fontaine. Autrefois, les habitants attribuaient à son eau des qualités bénéfiques pour la santé.

2G

Toujours place Saint-Pierre, une splendide batisse laisse voir une structure en bois richement sculptée. Des niches (désormais vides) contenaient les statues en bois des 12 apôtres, lesquelles ont été détruites à la hache au cours de la Révolution.

2H

Une ruelle remonte ensuite vers le jardin Wilson qui contient une cascade de terrasses et une roseraie. Une autre rue part sur la droite et mène jusqu'à l'esplanade du château...

2I

En nous promenant sur cette esplanade, nous découvrons alors une accordéoniste qui offre une sérénade "exceptionnelle" à la ville qui sétale sous ses pieds... cette ville consacrée à la musique !

2J

Les digitaliens étant des gens têtus, il y a fort à parier que nous retournerons tôt ou tard à Montluçon. Et, cette fois, juré craché, nous entrerons dans le Mupop !

2K

Gilles (photos Hennie et Gilles)