Il faisait grand soleil ce samedi 20 juin 2015. Nous étions 13 qui n'avons pas hésité à partir "on the road" pour le grand sud de la Haute-Vienne.

565Nous avons très bien fait car le bourg de Vic-sur-Breuilh est goûteux à souhait avec sa très grande église au curieux clocher-mur, ses épis de faîtage et son vieux puits à balancier. Cette forme spectaculaire de puits se retrouve, depuis la plus lointaine antiquité dans les régions à eaux de surface.

583Notre raison d'être là était cependant le musée-jardin Cécile Sabourdy, logé dans le (très grand) ancien presbytère merveilleusement restauré. Cécile Sabourdy était une peintre naïve, le musée lui rend hommage ; c'est une fondation : un musée totalement privé.

572Une passionnante visite commentée de l'exposition de cet été nous a permis de découvrir un autre peintre naïf : André Beauchant. Une évocation érudite de la « peinture naïve moderne» nous permit de mieux envisager le sujet.

573André Beauchant a exposé à Paris en 1921. Il a été alors remarqué par des artistes comme Le Corbusier ou Lurçat, qui seront ses mécènes. Des œuvres peintes de ces deux artistes, ainsi que de quelques autres grands comme Braque, Picasso, Dufy, sont accrochés en regard et permettent de mieux situer son travail.

575

Le jardin Cécile Sabourdy propose un parcours thématique au milieu de légumes anciens et de superbes hôtels à insectes.

594Une quinzaine de kilomètres plus loin, toujours plus au sud, nous pique-niquions sur des tables rustiques, disposées à cet effet par la Médiathèque intercommunale du Père Castor, à Forgeneuve, dans la commune de Meuzac.

603Cette Médiathèque a été construite à la suite du dépôt des archives de François Faucher, fils de Paul Faucher, dans ce village où se trouvait la propriété familiale. L'Association des Amis du Père Castor a été crée en 1995 ; la médiathèque a été inaugurée en octobre 2006.

617

Paul Faucher faisait partie des adeptes de l' « Éducation nouvelle ». Les Albums du Père Castor naissaient en 1931, collection chez Flammarion. Nous pouvons alors dire que Paul Faucher a été l'inventeur de l'album pour enfants.

614

Ils avaient tous un « contenu éducatif et une forme résolument novateurs ». Il a crée, toujours chez Flammarion, la collection des « Enfants de la Terre », en 1948. Tous seront régulièrement réédités, révolutionnant l'édition jeunesse. Ces albums sont à la fois des supports de l'imaginaire et des documentaires très habiles.

616

Louis du Limousin, écrit en 1972 par André-Paul Fournier a été traduit en occitan par Maurice Robert.

610L'Association réédite certains albums en fac-similés. La directrice de la Médiathèque nous a proposé une visite-découverte passionnante.

611

POUR VOIR TOUTES LES PHOTOS DE L'ALBUM DU MUSÉE-JARDINS CÉCILE SABOURDY ET DE LA MÉDIATHÈQUE DU PÈRE CASTOR, cliquez ici !

Josiane G. (photos Michel M.)